PRESSE/Grèce: la BCE passe à l'action en échangeant ses obligations

Berlin (awp/afp) - Les banques centrales des pays de la zone euro sont en train d'échanger les obligations grecques en leur possession contre de nouveaux titres grecs, afin de générer des plus-values qui devraient profiter un fine à la Grèce, rapporte jeudi soir le quotidien "Die Welt". La Banque centrale européenne (BCE) a décliné tout commentaire.

Citant des "sources bien informées", "Die Welt" rapporte que la BCE et les banques centrales de l'eurosystème échangent pour environ 50 milliards d'euros, leur valeur nominale, d'obligations grecques achetées depuis le printemps 2010 sur le marché à un prix moindre.

La BCE a acheté les titres de dette grecque à une valeur inférieure à leur valeur nominale (entre 70 et 80% selon les estimations), mais les a enregistrés dans ses comptes à leur valeur nominale.

En les échangeant de la sorte, les banques centrales dégagent donc une plus-value, que la BCE entend redistribuer aux Etats de la zone euro, dans l'idée que cet argent profitera d'une manière ou d'une autre à la Grèce.

Cette opération d'échange doit être bouclée d'ici lundi, écrit "Die Welt".

Elle constitue le moyen pour la BCE, à laquelle les traités européens interdisent de financer directement les Etats de la zone euro, de participer au sauvetage de la Grèce, conformément à ce qu'avait laissé entendre la semaine dernière le président de l'institution Mario Draghi, et plusieurs autres responsables depuis.

ds



(AWP / 16.02.2012 19h01)