Pédophile gracié par le roi marocain arrêté en Espagne


Le pédophile espagnol gracié par le roi du Maroc, qui est revenu ensuite sur sa décision, a été arrêté dans son pays. La clémence dont il avait bénéficié, à la demande du roi d'Espagne Juan Carlos, a été à l'origine de violentes manifestations au Maroc.

Daniel Galvan Vina a été interpellé à Murcie dans le sud-est de l'Espagne, a annoncé lundi le ministère espagnol de l'Intérieur. L'homme de 63 ans avait été condamné au Maroc à trente ans de prison en 2011 pour viols sur onze garçons âgés de 4 à 15 ans.

Il comparaÎtra mardi devant l'Audience nationale, une des principales institutions judiciaires espagnoles. Un juge décidera alors s'il doit purger sa peine en Espagne.

Par ailleurs, le roi du Maroc Mohammed VI a révoqué lundi le directeur de l'administration pénitentiaire. Il a pris cette décision suite aux protestations qui ont suivi la grâce accordée mardi passé au pédophile espagnol.

"L'enquête a conclu que ladite administration, lorsqu'elle a été sollicitée par le Cabinet Royal, a transmis par inadvertance des informations erronées de la situation pénale de l'intéressé", selon un communiqué du palais royal.

Le ministère marocain de la Justice a également indiqué que deux hauts fonctionnaires allaient se rendre en Espagne mardi pour discuter de ce dossier avec leurs homologues espagnols.

Vague d'indignation

Daniel Galvan Vina faisait partie d'un groupe de 48 détenus espagnols ayant obtenu une grâce royale mardi à la demande du roi Juan Carlos, qui s'était rendu au Maroc le mois dernier. Selon une source proche du dossier à Madrid, le gouvernement espagnol a seulement demandé que Galvan soit transféré en Espagne pour y purger sa peine.

La libération du pédophile multirécidiviste a provoqué une vague d'indignation dans plusieurs villes du royaume. Des manifestations sont prévues mardi à Casablanca, la plus grande ville du Maroc, et mercredi à Rabat.



(ats / 05.08.2013 21h11)

News les plus lues