Plus de 700 manifestants anti-Wall Street arrêtés à New York


Plus de 700 personnes ont été arrêtées samedi à New York parce qu'elles bloquaient la circulation sur le pont de Brooklyn, provoquant sa fermeture, pour protester contre les effets de la crise économique, a annoncé la police. Vingt-quatre manifestants ont également été interpellés à Boston.

Des manifestants "ont bloqué pendant deux heures la circulation sur le pont de Brooklyn, en direction de Brooklyn", a expliqué un porte-parole de la police new-yorkaise. En dépit du caractère pacifique de la manifestation, "plus de 700 personnes ont été arrêtées. La plupart pour atteinte à l'ordre public", a-t-il précisé à l'AFP.

Fermé pendant plusieurs heures, le célèbre pont suspendu a été rouvert à la circulation très tôt dimanche matin. Des témoins présents sur place ont décrit des scènes de chaos lorsque la vague de policiers a déferlé sur le pont pour encercler les manifestants dont certains ont tenté de s'enfuir.

Des dizaines de protestataires ont été menottés et attendaient, assis sur le pont, d'être emmenés par la police, ont rapporté des témoins et les organisateurs. Certains des manifestants ont été relâchés après quelques heures tandis que d'autres devaient être détenus 24 heures ou faire l'objet de poursuites, a-t-on encore indiqué de source policière.

Les manifestants avaient quitté leur campement érigé à Zuccotti Park près de Ground Zero à Manhattan où le réalisateur Michael Moore et l'actrice Susan Sarandon se sont récemment rendus pour apporter leur soutien au mouvement.

Lancé le 17 septembre, le mouvement "Occupy Wall Street" dénonce entre autres le renflouement des banques en 2008, les saisies immobilières et le taux de chômage culminant à 9%. Vendredi soir, plus d'un millier de manifestants avaient défilé jusqu'au quartier général de la police à Manhattan pour protester contre l'arrestation de 80 personnes lors d'une manifestation précédente.



(ats / 02.10.2011 10h27)