Syngenta "déçu" par la décision du Conseil d'Etat pour le Cruiser 350

Zurich (awp/afp) - Syngenta s'est déclaré mardi "déçu" par la décision du Conseil d'Etat français, qui a annulé l'autorisation de mise sur le marché (AMM) du pesticide Cruiser 350 pour 2010, estimant que son insecticide n'était pas responsable de la mortalité des abeilles.

"Syngenta est déçu par la décision (de lundi) du Conseil d'Etat d'annuler l'homologation du Cruiser 350 pour l'année 2010", a indiqué le numéro un mondial de l'agrochimie dans un communiqué.

Selon le groupe, la décision du Conseil d'Etat "n'est pas basée sur un risque sanitaire pour les abeilles".

L'AMM actuelle décidée en décembre 2010 pour le Cruiser 350, un insecticide à base de Thiaméthoxam destiné à protéger le maïs des taupins, de l'oscinie et des pucerons, est toujours valide, a souligné Syngenta.

"Sur les quatre dernières années, des autorités indépendantes ont surveillé de près l'usage du Cruiser sur plus de 1,9 million d'hectares", a poursuivi le groupe.

Selon Syngenta, "lorsque (le Cruiser 350) est utilisé conformément aux instructions, pas un seul cas de mortalité des abeilles n'a pu être attribué" à ce pesticide.

Lundi, le Conseil d'Etat avait donné raison à la requête déposée en février 2010 par l'Union nationale de l'Apiculture française (Unaf).

Une autre requête concerne l'AMM du Cruiser pour cette année, sur laquelle la justice doit encore statuer.

L'annulation de l'AMM pour 2010 du Cruiser 350, qui a pris la succession du Cruiser et avant du Gaucho et du Regent après leur interdiction, ouvre la voie à des recours en indemnisation pour les apiculteurs ayant souffert des dommages pendant les années de vente autorisée.

En février dernier, déjà, le Conseil d'Etat avait annulé les AMM pour 2008 et 2009 de l'insecticide Cruiser, suite à des requêtes similaires des associations d'apiculteurs.

cha



(AWP / 04.10.2011 15h01)

News les plus lues