Syrie: l'armée reprend plusieurs villes, dont Banias et Homs


Les autorités syriennes ont affiché ce week-end leur résolution à faire taire par la force la contestation contre le président Bachar al-Assad. L'armée est intervenue notamment à Banias (nord-ouest) et à Homs (centre), où un enfant de douze ans a été tué, selon un militant.

Par ailleurs, un vétéran de la lutte pour les droits de l'homme en Syrie, Riad Seif, 64 ans, qui souffre d'un cancer, a été inculpé dimanche pour avoir enfreint l'interdiction de manifester, selon l'avocat Khalil Maatouk.

Les militaires, qui avaient pris position depuis vendredi avec des chars dans le centre de Homs (160 km au nord de Damas), ont pénétré samedi soir et dimanche à l'aube dans plusieurs quartiers tenus par les opposants au régime, a rapporté un militant des droits de l'Homme.

Quartiers assiégés

Des tirs de mitrailleuses lourdes ont résonné dans ces quartiers, où l'électricité et les communications téléphoniques étaient coupées. Un enfant de 12 ans a été tué dimanche par des tirs, a indiqué le militant, qui a également fait état d'autres tués à Homs sans pouvoir en fournir le nombre.

Des chars sont également entrés dimanche dans trois petites villes de l'extrême-sud du pays, Tafas, Dael et Ibtaa, qui totalisent ensemble 80'000 habitants. Un homme a été tué à Tafas.

Offensive à Banias

Samedi, l'armée était entrée dans la ville de Banias, sur la côte méditerranéenne (nord-ouest). "La ville est coupée du monde et dans les quartiers sud, place forte des contestataires, il y a des tireurs embusqués sur les toits", a déclaré Rami Abdel Rahmane, président de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Là aussi, des arrestations ont été effectuées sur la base de "listes", a-t-il affirmé. Selon l'OSDH, plus de 250 personnes, dont un enfant de dix ans et les principaux leaders de la contestation, ont été arrêtées depuis samedi soir à Banias.

L'agence officielle Sana a annoncé que six militaires avaient été tués dans des heurts, sans préciser la localité où les affrontements s'étaient produits. Elle a également rapporté "la mort de dix citoyens syriens" tués dimanche à l'aube "par des tirs d'un groupe terroriste armé" près de Homs.



(ats / 08.05.2011 22h29)