Syrie: quatre nouvelles personnes tuées - des arrestations en masse


Des milliers d'insurgés syriens ont à nouveau lancé dimanche lors de plusieurs funérailles un appel au renversement du président Bachar al-Assad. Le ton s'est durci. Le bilan des victimes ne fait qu'augmenter depuis vendredi. Le régime procède à des arrestations.

Quatre personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées par les forces de l'ordre dimanche dans la ville de Jableh, dans le nord-ouest de la Syrie, a indiqué un militant des droits humains.

Le nouveau gouverneur de la région s'est rendu dimanche dans cette ville où il a rencontré des dignitaires à la mosquée. C'est précisément après son départ que les forces de l'ordre ont encerclé la ville de Jableh et ont commencé à tirer, selon le militant.

Trois mille habitants de Banias, dans la même région, ont alors organisé un "sit-in" par solidarité sur l'autoroute entre Lattaquié et Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Les manifestants ne voulaient pas lever le blocage de l'autoroute tant que les forces de sécurité ne cesseraient pas leurs tirs à Jableh.

Ces quatre nouveaux décès portent à au moins 352 le nombre de personnes tuées depuis le début de l'insurrection le 15 mars. Le bilan serait de 120 morts pour les seules journées de vendredi et samedi.

Des milliers d'habitants de la province sud de Deraa, où est né le mouvement de révolte, ont par ailleurs enterré dimanche plusieurs victimes de la répression, après la prière. La majorité des commerces étaient fermés en signe de deuil.

Vagues d'arrestations

Les services de sécurité ont fait ces derniers jours des descentes dans plusieurs villes de Syrie. Ils ont arrêté des militants hostiles au régime, ont indiqué des témoins et l'opposition.

Des "dizaines d'arrestations" ont eu lieu vendredi, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, qui a donné le nom de quinze militants. Il a dénoncé "la poursuite de la politique des arrestations arbitraires malgré la levée de l'état d'urgence".

Il a appelé "à une enquête indépendante sur les meurtres commis lors des manifestations".



(ats / 24.04.2011 20h44)

News les plus lues