UE/Helsinki veut empêcher le MES d'acheter des bonds sur le marché secondaire

Helsinki (awp/afp) - La Finlande empêchera le Mécanisme européen de stabilité (MES) d'acheter des obligations sur le marché secondaire, ce qui bloquera la mesure qui doit être adoptée à l'unanimité des membres de la zone euro, a annoncé lundi le Premier ministre finlandais au Parlement.

"A l'avenir, l'unanimité est nécessaire pour décider de tels achats et il semble que cette unanimité ne soit pas possible en raison de l'opposition néerlandaise et finlandaise", indique un rapport présenté au Parlement par le Premier ministre, Jyrki Katainen, et rendant compte du sommet de Bruxelles la semaine dernière.

Un porte-parole du chef du gouvernement finlandais, Pasi Rajala, a précisé à l'AFP qu'Helsinki considérait que "faire des achats sur le marché secondaire n'avait aucun sens".

"La Finlande évaluera bien sûr au cas par cas les futurs achats (d'obligations), mais nous nous opposerons vraisemblablement aux futurs projets d'achats d'obligations par le MES sur le marché secondaire", a expliqué Pasi Rajala.

La Finlande, l'un des rares pays de l'UE à avoir conservé sa note de crédit triple A, a posé de strictes conditions pour l'octroi de plans d'aide de l'UE aux pays en difficultés.

L'an dernier, Helsinki avait exigé et obtenu, lors du deuxième plan d'aide à la Grèce, de conclure un accord bilatéral avec Athènes lui garantissant de récupérer les sommes avancées.

rp



(AWP / 02.07.2012 16h01)

News les plus lues