Zone euro: plus forte contraction en mai du PMI depuis trois ans

(2e estimation)

Bruxelles (awp/afp) - L'activité du secteur privé a subi sa plus forte contraction en mai dans la zone euro depuis près de trois ans, même si l'indice PMI est en légère hausse par rapport à une première estimation, a indiqué mardi le cabinet Markit qui publie l'indice PMI.

L'indice PMI composite s'est établi à 46 points contre 46,7 points le mois précédent, et 45,9 points lors d'une première estimation.

Malgré cette très légère amélioration, il s'agit toujours de la plus forte contraction de l'indice depuis juin 2009.

"Un regain d'incertitude, tant sur le plan politique qu'économique a, selon les entreprises interrogées, entravé l'activité, affaiblissant une demande déjà atone dans la zone euro comme à l'extérieur de celle-ci", estime Chris Williamson, chef économiste pour le cabinet Markit.

Les chiffres concernant le mois de mai "sont conformes à une baisse trimestrielle du PIB de la zone euro de l'ordre de 0,5 % au deuxième trimestre, mais la contraction pourrait s'avérer encore plus marquée en cas de résultats décevants en juin", prévient l'économiste.

Fait aggravant: le malaise économique se généralise à tous les grands pays de la zone euro, avec un PMI allemand à 49,3 points, un plus bas en près de trois ans, et un PMI français à 44,6 points, un plus bas de 37 mois.

La conjoncture se détériore à "un rythme alarmant en Espagne, en Italie et désormais également en France", estime même Markit.

Publié dans le même temps, le PMI dans le secteur des services s'est établi à 46,7 mai contre 46,9 en avril, soit un plus bas en sept mois. C'est un peu mieux que la première estimation à 46,5 points.

Une fois de plus, la détérioration de la conjoncture du secteur touche presque tous les pays couverts par l'enquête, l'Allemagne étant la seule à signaler en mai une croissance de son activité commerciale.

fah



(AWP / 05.06.2012 11h45)