Zurich: extrémistes de gauche contre manifestants anti-avortement


Après les escarmouches de la nuit, de nouveaux incidents se sont produits samedi après-midi à Zurich, entre des participants à une manifestation autorisée contre l'avortement et des autonomes de gauche. La police a dû faire usage de balles en caoutchouc, gaz lacrymogènes et jets d'eau.

Environ 1500 opposants à l'avortement voulaient se rendre peu après 15h00 de l'Helvetiaplatz au centre-ville de Zurich quand ils ont rencontré sur leur chemin des contre-manifestants armés notamment de pétards et de haut-parleurs qui les ont copieusement conspués. La police est alors intervenue pour séparer les deux groupes.

Peu après 16h00, les anti-avortement se sont retrouvés sur l'Helvetiaplatz pour y chanter des hymnes chrétiens et clore leur manifestation. Pendant ce temps, environ 200 gauchistes en partie cagoulés jouaient toujours au chat et à la souris avec la police non loin de là.

Les manifestants avaient appelé sur internet à une "marche pour la vie". Onze organisations y ont participé sous l'égide de l'Union démocratique fédérale (UDF).

Les contre-manifestants, eux, répondaient à un appel de l'Alliance révolutionnaire, selon laquelle la marche est "une attaque contre les acquis de la condition féminine", comme on peut le lire sur son site internet. Personne n'a été blessé, a précisé la police en fin de journée. Aucune interpellation n'a eu lieu et aucun dommage notable n'a été signalé.



(ats / 17.09.2011 19h12)