Afrique du Sud: l'ANC offusqué par une publicité bancaire jugée antigouvernementale


JOHANNESBURG - L'ANC, au pouvoir en Afrique du Sud, s'est offusqué lundi d'une publicité de FNB, l'une des principales banques du pays, dans laquelle une lycéenne énumère des problèmes qu'affrontent les Sud-Africains: la cupidité, le faible niveau de scolarité et l'insécurité.

La campagne publicitaire de First National Bank (FNB), qui reprend son slogan Comment peut-on vous aider?, a pour vedette une lycéenne de 17 ans, qui, dans un discours prononcé devant toute son école à Soweto, fait la liste de tous les problèmes qui continuent de miner le pays, près de dix-neuf ans après la fin de l'apartheid.

Pour le parti du président Jacob Zuma, cette campagne publicitaire est une attaque directe contre le gouvernement qui n'a pas lieu d'être.

Ce qui est préoccupant pour l'ANC, c'est que cette publicité est une déclaration politique non dissimulée qui fait des accusations hasardeuses et non prouvées, pour le simple plaisir de discourir, a-t-il réagi dans un communiqué.

La ligue pour la jeunesse de l'ANC, qui a ses dernières années adopté un discours plus radical, a accusé FNB de trahison perfide, tandis que les femmes du parti ont exigé explications et excuses.

Face à ces accusations, la banque a fermement nié toute intention malveillante et a assuré avoir pensé la campagne pour qu'elle ait un impact positif dans le pays.

Les accusations de trahison sont particulièrement de mauvais goût, et nous nions fermement avoir agi d'une façon qui donnerait lieu à de telles allégations malveillantes à affirmé la banque.

L'Alliance démocratique (DA), principal parti de l'opposition, a pour sa part estimé que la vive réaction du parti dominant rappelait les années de censure durant le régime de l'apartheid.

(©AFP / 21 janvier 2013 18h26)

News les plus lues