Albanie : décès du prince héritier Leka Zogu à l'âge de 72 ans


TIRANA - Le prince héritier d'Albanie, Leka 1er Zogu, est mort mercredi à Tirana à l'âge de 72 ans des suites de problèmes cardiaques et pulmonaires, a annoncé à l'AFP un porte-parole de la famille, Mme Jolinda Kamberi.

Leka Ier Zogu s'est éteint mercredi à 07H40 (06H40 GMT) à l'hôpital de Tirana où il avait été admis la semaine dernière, a précisé un médecin de l'établissement, Mentor Petrela.

Le prince héritier avait été hospitalisé il y a une dizaine de jours dans un état très grave et se trouvait dans le coma depuis.

Samedi sera journée de deuil national et il sera honoré avec tous le respect que mérite un roi, a déclaré le Premier ministre de la République d'Albanie, Sali Berisha, au cours d'une réunion de son gouvernement mercredi à Tirana.

Les autorités albanaises ont décidé de mettre en place un comité gouvernemental présidé par le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Edmond Haxhinasto, qui va s'occuper des cérémonies de funérailles prévues pour samedi.

Leka Ier Zogu était retourné définitivement en Albanie en juin 2002 avec sa famille, après 63 ans d'exil, à la suite d'un accord avec les autorités du pays. Un groupe d'une soixantaine de députés avait signé une pétition en faveur de son retour.

Il n'avait que quelques jours lorsque son père, Zog Ier, ancien président de la République, proclamé roi d'Albanie en septembre 1928, avait été contraint de quitter le pays en 1939, fuyant l'invasion italienne. Zog Ier a vécu le restant de sa vie en exil.

Leka Ier Zogu était le prétendant au trône depuis avril 1961, à la suite de la mort de son père. Il avait été alors proclamé roi des Albanais par une Assemblée nationale du royaume en exil, sous le nom de Leka Ier, au cours d'une cérémonie de couronnement à l'hôtel Bristol, à Paris, le 15 avril 1961.

Le prince héritier s'était rendu une première fois en Albanie en 1993, mais le gouvernement de l'époque lui avait interdit de séjourner dans le pays.

Il était revenu à Tirana en juin 1997 à un moment où les autorités organisaient un référendum pour décider de la forme de gouvernement du pays.

Après le référendum, portant un treillis militaire et armé de deux pistolets et de deux grenades à main, il avait convoqué un rassemblement pour faire pression sur la Commission électorale, accusée d'avoir falsifié les résultats du référendum. Cette manifestation avait tourné à l'émeute et avait fait deux morts et cinq blessés. Il avait ensuite de nouveau quitté l'Albanie.

Tirana souhaite rapatrier en Albanie les cendres du roi Zog 1er, qui repose au cimetière de Thiais, près de Paris.

(©AFP / 30 novembre 2011 15h03)

News les plus lues