Armes chimiques: l'ONU commencera à enquêter lundi en Syrie


NEW YORK (New York) - Les experts de l'ONU se préparent à commencer dès lundi leur enquête sur place sur les allégations d'usage d'armes chimiques près de Damas, à la suite du feu vert donné par le gouvernement syrien, ont annoncé les Nations unies dimanche.

La mission se prépare à mener des activités d'enquête sur place, à compter du lundi 26 août, précise le communiqué de l'ONU.

Le gouvernement syrien avait annoncé auparavant qu'il donnait son feu vert à cette enquête avec effet immédiat.

Dans la foulée, un responsable américain a qualifié de pas crédible l'accès proposé par Damas aux inspecteurs.

Selon le communiqué de l'ONU, le secrétaire général Ban Ki-moon a donné instruction à la mission conduite par le Dr (Aake) Sellström, qui se trouve actuellement à Damas, de concentrer son attention sur la détermination des faits concernant l'incident du 21 août avec une priorité absolue.

L'opposition syrienne a évoqué 1.300 morts et accusé le régime, qui a catégoriquement démenti, d'avoir perpétré l'attaque avec des gaz toxiques dans la banlieue de Damas.

M. Ban note que le gouvernement syrien affirme qu'il fournira la coopération nécessaire y compris le respect de la cessation des hostilités aux endroits relatifs à l'incident du 21 août, ajoute le texte.

(©AFP / 25 août 2013 16h44)