Attaques en Norvège: Athènes s'indigne, exprime ses condoléances


ATHENES - La Grèce a exprimé samedi son indignation face aux attaques meurtrières qui ont frappé vendredi la Norvège, et sa solidarité au peuple norvégien et aux familles des victimes.

Dans une lettre adressée à son homologue norvégien Jens Stoltenberg, le Premier ministre grec Georges Papandréou a exprimé sa compassion au peuple norvégien qui a subi ce coup terroriste, selon un communiqué de ses services.

Je suis bouleversé par l'attaque à la bombe qui a frappé le centre d'Oslo, et les meurtres massifs sur l'île d'Utoeya, écrit M. Papandréou.

Il condamne ces actes de violence sordide et fait part du soutien profond du peuple grec et de son gouvernement en ce moment de douleur du peuple norvégien.

Nous sommes aux côtés de la Norvège et de son peuple en ces moments difficiles, souligne M. Papandréou.

Peu auparavant, le ministre grec des Affaires étrangères Stavros Labrinides avait envoyé une lettre à son homologue norvégien Jonas Gahr Strore pour faire part de son indignation pour les attaques meurtrières, en condamnant catégoriquement ces actes qui visent les structures de la société.

Vendredi soir, M. Papandréou avait téléphoné à M. Stoltenberg pour exprimer le soutien de la Grèce à la Norvège frappée par la double attaque sanglante perpétrée vendredi après-midi à Oslo et sur l'île d'Utoeya, qui a fait au moins 92 morts.

(©AFP / 23 juillet 2011 23h15)

News les plus lues