Australie: le fonds de retraite des fonctionnaires lâche l'industrie du tabac


SYDNEY - Le fonds de retraite des fonctionnaires australiens a annoncé jeudi la cession prochaine de ses participations dans les fabricants de tabac, une décision qui s'inscrit dans le cadre de la guerre totale menée par l'Australie à la cigarette et l'introduction de paquets uniformes en décembre.

Le Future Fund, qui gère 80 milliards de dollars australiens (62,5 milliards d'euros) d'épargne-retraite pour les agents de l'Etat, va vendre 222 millions de dollars AUD de participations dans 14 producteurs de tabac, dont les principaux, vent debout contre le gouvernement.

Le CA (du fonds) souligne les caractéristiques très particulières du tabac, dont ses effets néfastes pour la santé, ses propriétés addictives et le fait qu'il n'y ait pas de niveau de consommation inoffensif, a expliqué le président du fonds, David Gonski.

Le fonds était sous pression d'associations de santé et des Ecologistes après l'introduction en décembre d'une loi extrêmement restrictive en matière de marketing pour les produits du tabac.

Depuis le 1er décembre en effet, tous les paquets de cigarettes, quelle que soit la marque, sont identiques en Australie, couverts d'avertissements choc et de photos de malades. Seul le nom des cigarettes change.

Cette première mondiale est vivement combattue devant la justice par les grands fabricants, British American Tobacco, Philip Morris, Imperial Tobacco.

Le fonds s'était déjà débarrassé d'investissements non-éthiques en 2011, en sortant du capital de 10 sociétés produisant des mines anti-personnel et des bombes à sous-munitions.

L'Australie estime que 15.000 personnes meurent chaque année de maladies liées au tabac, pour un coût socio-médical de plus de 30 milliards de dollars AUD.

ajc/gab/dm

Computer Associates

Rothmans

Philip Morris

Imperial Tobacco

(©AFP / 28 février 2013 05h07)