Bélarus: l'ambassadeur hongrois dénonce des pressions via un scandale sexuel


MINSK - L'ambassadeur de Hongrie au Bélarus et représentant de l'UE à Minsk durant les six derniers mois, Ferenc Kontra, a dénoncé mercredi une campagne de pressions le visant selon lui, notamment après la mise en ligne d'une vidéo sur un présumé adultère de sa femme.

M. Kontra, qui s'est exprimé lors d'une conférence de presse conjointe avec le représentant de la Commission européenne et celui de la Pologne, a dénoncé des pressions sans précédent qui selon lui ont déjà entraîné le départ de deux diplomates hongrois ces derniers mois.

Après mes deux subordonnés, mon tour est venu, a-t-il ajouté.

Une vidéo récemment mise en ligne sur des sites de partage comme YouTube ou son équivalent russophone RuTube montre des images présentées comme étant celles de la femme du diplomate dans un aéroport, accompagnées de l'enregistrement d'une conversation téléphonique en italien dans laquelle elle a un échange avec son amant présumé, avec des détails crus sur ses pratiques sexuelles.

La vidéo se conclut par une photo présentée comme étant celle de M. Ferenc, coiffé de cornes par un montage.

Cette affaire a un volet privé, qui concerne ma femme et moi, a dit M. Ferenc.

Ma femme est une personne adulte, a le droit de rencontrer qui elle veut et quand elle le veut, a-t-il ajouté.

Je veux assurer tous ceux qui ont mis en ligne ces vidéos que je défendrai ma femme et ma famille quoi que cela me coûte, a-t-il poursuivi, indiquant n'avoir pas l'intention de démissionner.

Le fait d'avoir des relations adultères n'est pas illégal au Bélarus, c'est l'affaire privée d'une personnes, mon ministère m'a manifesté toute sa confiance, a-t-il encore déclaré.

Il a laissé entendre qu'il considérait que ces pressions étaient orchestrées par des services secrets bélarusses.

Qui, au Bélarus, a les possibilités de suivre pendants plusieurs mois un diplomate, de filmer ses déplacements, au café, au restaurant ? Qui, au Bélarus, a la possibilité d'écouter les téléphones mobiles de diplomates ? Qui a les moyens de suivre un diplomate à l'étranger et de le filmer en caméra cachée dans un aéroport ?, a-t-il déclaré.

Dans la rue nous sommes suivis par des inconnus avec des caméras, qui nous filment, et des caméras ont été placées devant notre ambassade, qui filment tous ceux qui entrent, a déclaré le diplomate.

Il a estimé que les auteurs de ces pressions n'avaient pas apprécié notre activité de présidence de l'UE dans le contexte des répressions de ces derniers mois contre l'opposition au Bélarus.

Le ministère hongrois des Affaires étrangères a officiellement protesté auprès de son homologue du Bélarus, a-t-il indiqué.

(©AFP / 29 juin 2011 16h48)