Bosnie: le Premier ministre désigné fait du rapprochement de l'UE sa priorité


SARAJEVO - Le Premier ministre bosnien désigné, Vjekoslav Bevanda, a déclaré jeudi que la reprise du processus de rapprochement avec l'Union européenne était sa priorité, dans un discours devant le Parlement réuni pour voter son investiture.

L'objectif le plus important est d'oeuvrer pour la reprise du rapprochement avec l'Union européenne. Nous devons déployer les plus grands efforts pour remplir les conditions définies par Bruxelles.

Le redressement économique figure aussi parmi ses principaux objectifs.

La stagnation économique peut être surmontée seulement par un travail coordonné du Conseil de ministres (...) et par des investissements étrangers directs. L'objectif est aussi de faire entrer la Bosnie au sein de l'espace économique européen, a-t-il poursuivi.

Le vote qui interviendra après le discours de M. Bevanda, portera uniquement sur le chef du gouvernement central bosnien. Ce dernier disposera ensuite d'un mois pour former son cabinet.

Vjekoslav Bevanda, 55 ans, candidat du principal parti des Croates de Bosnie, l'Union démocratique croate (HDZ), a été désigné début janvier par la présidence tripartite du pays pour former le nouveau gouvernement dans lequel les trois principales communautés locales (musulmane, serbe, croate) seront représentées.

Les leaders politiques de Bosnie se sont mis d'accord fin décembre sur la formation de ce gouvernement, dont le rôle est notamment de préparer le pays à son intégration à l'Union européenne (UE).

Cet accord avait mis un terme à la plus grave crise politique dans le pays depuis la fin de la guerre inter-communautaire (1992-95).

La nomination de M. Bevanda est conforme à cet accord et il devrait obtenir sans difficulté la confiance des élus des trois communautés.

Depuis la fin du conflit, la Bosnie est composée de deux entités, serbe et croato-musulmane, reliées par de faibles institutions centrales.

(©AFP / 12 janvier 2012 14h00)