Cancer du sein: Nora Berra appelle à la mobilisation en faveur du dépistage


PARIS - La secrétaire d'Etat chargée de la Santé, Nora Berra, a lancé mercredi l'édition 2011 d'Octobre rose, mois de mobilisation en faveur du dépistage du cancer du sein, tirant le signal d'alarme sur le fléchissement du dépistage organisé enregistré pour la première fois en 2010.

Plus tôt le cancer du sein est dépisté, meilleures sont les chances de guérison et de traitement simple, a-t-elle martelé devant la presse.

Avec 53.000 nouveaux cas estimés en 2011, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. C'est aussi la première cause de décès par cancer chez la femme (11.500 décès estimés en 2011).

Le programme de dépistage organisé par le gouvernement s'adresse aux femmes de 50 à 74 ans, sans symptôme apparent, ni antécédent de cancer du sein. Elles sont invitées, tous les deux ans, à se rendre chez un radiologue agréé pour une mammographie et un examen clinique des seins pris en charge à 100% par l'assurance maladie.

En 2010, plus de 2.360.000 femmes ont eu recours au dépistage organisé, soit 52% de la population concernée.

Cela n'est pas suffisant, a affirmé Mme Berra, soulignant qu'après avoir progressé jusqu'en 2008, le taux de participation marquait un palier, avec même une légère diminution en 2010 (0,3% par rapport à 2009). L'objectif européen est fixé à 70% de participation.

Avec comme slogan Le dépistage du cancer du sein, parlez-en aux femmes que vous aimez, la campagne de sensibilisation 2011 fait appel à la solidarité des proches.

Elle sera notamment relayée sur France Télévisions, avec des témoignages de journalistes et animateurs, dont Sophie Davant, Nagui ou Elise Lucet.

(©AFP / 28 septembre 2011 13h54)