Centrale EDF du Tricastin: un collectif anti-nucléaire proteste à Montélimar


LYON - Quelque soixante militants anti-nucléaire ont manifesté vendredi matin à Montélimar (Drôme), à l'occasion de la commémoration des 27 ans de la catastrophe de Tchernobyl, a-t-on appris auprès de la préfecture et du Comité Stop Tricastin.

Vers 10H00, une vingtaine de militants ont occupé les couloirs de l'Hôtel de Ville de Montélimar pour interpeller le député-maire UDI, Franck Reynier, connu pour sa position en faveur du nucléaire, sur le manque d'informations des habitants de la ville, en cas d'accident nucléaire.

Les Montiliens vivent dans une bulle. On fait comme si le risque nucléaire n'existait pas alors qu'ils vivent à proximité de huit réacteurs nucléaires (des centrales de Cruas et du Tricastin, NDLR), a dit l'animateur du Comité Stop Tricastin, Dominique Malvaud, joint par l'AFP.

Selon lui, les habitants ne connaissent le niveau d'alerte, ne savent pas comment évacuer la ville en cas d'accident nucléaire, ni ne connaissent encore les gestes qui sauvent, alors qu'ils sont confrontés au nucléaire dans toute sa variété, a-t-il souligné.

Le collectif, qui a été reçu par le cabinet du maire, a ainsi demandé que soit organisé une réunion avec tous les élus, EDF et Areva sur la formation donnée aux habitants de Montélimar, en cas d'accident nucléaire.

Les manifestants se sont ensuite rendus aux abords de la centrale du Tricastin, rejoint par d'autres militants venus à pied des sites nucléaires de Cadarache et de Marcoule.

(©AFP / 26 avril 2013 18h35)