Centrale Eon d'Hornaing: la CGT et FO assignent en justice la direction


LILLE - Les syndicats CGT et FO de la centrale électrique à charbon d'Hornaing (Nord) ont assigné en justice Eon France pour s'opposer à la fermeture du site, prévue le 31 mars, a-t-on appris mercredi de source syndicale.

L'audience est prévue le 12 mars devant le tribunal de grande instance de Douai (Nord), ont indiqué à l'AFP Roger Caiola, délégué CGT de la centrale, et l'avocat du syndicat, Me Fiodor Rilov.

Pour la CGT et FO, la direction d'Eon a délibérément choisi de casser le site industriel pour se recentrer sur d'autres activités jugées plus rentables pour les actionnaires.

La direction s'était engagée à maintenir la production à base de charbon jusqu'au 31 décembre 2015 au minimum lors de la signature d'un accord de fin de conflit avec les syndicats CGT et FO début 2010 après un mouvement social, a affirmé Roger Caiola.

La direction n'a rien respecté, la fermeture de la centrale est une violation de l'accord signé, a estimé le délégué CGT.

Eon France avait annoncé en septembre la fermeture de la centrale d'Hornaing qui emploie 86 salariés, la plus ancienne du parc français en fonctionnement.

Selon la direction de la filiale française du numéro un allemand de l'énergie, une rénovation du site n'était pas rentable et son maintien en fonctionnement devait générer d'importantes pertes d'exploitation à partir de 2013.

E.ON

(©AFP / 06 mars 2013 20h28)

News les plus lues