Chine: l'industrie éolienne peu inquiète de l'arrêt de subventions publiques


PEKIN - L'industrie éolienne chinoise a assuré que le fait de ne plus être bénéficiaire d'un programme de subventions publiques, après une plainte déposée par Washington devant l'OMC, n'aurait guère de conséquence sur sa bonne santé, a rapporté mercredi la presse d'Etat.

Il est compréhensible que le gouvernement chinois arrête de subventionner une industrie qui est déjà assez forte pour concurrencer les acteurs internationaux, a déclaré Shi Pengfei, vice-président de l'Association de l'énergie éolienne chinoise, cité par le quotidien China Daily.

Les Etats-Unis ont affirmé mardi avoir remporté une victoire face à la Chine en la faisant renoncer à un programme de soutien à son industrie des turbines éoliennes qu'ils avaient contesté devant l'Organisation mondiale du Commerce (OMC).

Washington avait porté plainte à l'OMC contre ce programme en décembre, arguant que la Chine fournissait par cet intermédiaire des subventions interdites par les règlements de l'OMC dans la mesure où elles semblaient l'être à la condition que les entreprises bénéficiaires utilisent des pièces et des composants fabriqués en Chine plutôt qu'étrangers.

Mais les sociétés chinoises, comme Xinjiang Goldwind Science and Technology, ont affirmé que le montant des subventions en question était de toute façon mineur.

Nous achetons déjà nos composants dans le monde entier, a par ailleurs déclaré Yao Yu, un responsable de Goldwind, cité par le China Daily.

Les Etats-Unis affirment que le montant des aides allouées dans le cadre de ce programme de subventions variait de 6,7 à 22,5 millions de dollars par entreprise, et que leur total pourrait avoir atteint plusieurs centaines de millions de dollars depuis 2008.

(©AFP / 08 juin 2011 10h05)