Chine: meurtre d'un journaliste enquêtant sur un scandale d'huile frelatée


PEKIN - Un journaliste chinois qui enquêtait sur un scandale d'huile frelatée fabriquée à partir de restes prélevés dans le caniveau a été assassiné à l'arme blanche, ont annoncé mardi la police et les médias officiels.

Li Xiang, âgé de 30 ans, a été poignardé à une dizaine de reprises alors qu'il rentrait chez lui lundi matin, après avoir passé la soirée à chanter du karaoke avec des amis, selon le Zhengzhou Evening News.

La police a ouvert une enquête pour crime crapuleux, sans toutefois exclure d'autres hypothèses pour expliquer le meurtre du journaliste, dont l'ordinateur portable a disparu, précise le journal.

La police a confirmé à l'AFP qu'il était décédé au petit matin le 19 septembre, sans autre commentaire.

Li Xiang, qui devait se marier en octobre, avait suivi pour une chaîne de télévision de Luoyang, dans la province centrale du Henan, le dernier scandale alimentaire révélé en Chine.

La police chinoise a arrêté 32 personnes dans trois provinces pour avoir produit et écoulé de l'huile frelatée fabriquée à partir de restes prélevés dans le caniveau à la sortie des restaurants.

Les policiers ont notamment mis au jour plus de 100 tonnes d'huile recyclée fabriquée à partir des restes trouvés dans le caniveau.

La dernière publication de Li Xiang sur son microblog, le 15 septembre, évoquait cette affaire. Il est déjà arrivé en Chine que des journalistes soient assassinés lors d'enquêtes dérangeantes.

Un des plus gros scandales alimentaires de ces dernières années en Chine est celui de l'ajout de mélamine dans des produits laitiers, qui remonte à 2008. Au moins six bébés sont morts et quelque 300.000 enfants en bas âge souffrent aujourd'hui de maladies chroniques à cause de cette pratique.

(©AFP / 20 septembre 2011 09h59)