Colombie: deux prêtres engagent des tueurs pour leur propre mort


Bogota - Deux prêtres colombiens, abattus par balles l'an dernier à Bogota, avaient eux-même engagé les tueurs à gage pour se suicider, selon les conclusions de l'enquête, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Très appréciés dans leurs paroisses, les deux religieux, âgés de 35 et 36 ans, avaient noué un pacte pour se donner la mort après que l'un d'eux eut contracté le virus du sida, a expliqué à la presse le procureur Patricia Larrota.

Leurs cadavres avaient été retrouvés à l'intérieur d'une voiture dans une rue de la capitale en janvier 2011 et la police avait dans un premier temps privilégié la thèse d'une attaque crapuleuse.

Mais après un an d'investigations, les policiers, qui ont interpellé les auteurs des coups de feu, se sont aperçus que les prêtres, qui entretenaient des liens très proches, avaient arrangé leur propre mort.

Ils avaient versé 15 millions de pesos (plus de 8.000 dollars) à leurs futurs bourreaux, qui devront eux-même répondre des chefs d'homicide et de port d'arme illégal.

Les enquêteurs ont également découvert que, dix jours avant d'engager les tueurs, les prêtres avaient tenté de se suicider en précipitant leur voiture dans un précipice, mais la barrière de sécurité avait stoppé le véhicule.

Les prêtres avaient fait savoir qu'ils allaient payer pour leur mort car ils avaient déjà étudié plusieurs options, a indiqué le procureur en lisant les déclarations des tueurs à gage.

L'enquête a établi que l'un des religieux, qui fréquentait les bars homosexuels, était bien atteint du virus du sida.

Les conclusions de l'enquête ont été contesté par la famille de l'autre prêtre, dont la soeur a dénoncé des calomnies. L'Eglise catholique ne s'est de son côté jusqu'ici pas prononcé sur ce cas.

(©AFP / 14 février 2012 22h31)