Débat sur l'énergie: Schneider veut populariser l'efficacité énergétique


PARIS - Schneider Electric organise à partir de jeudi des réunions sur les économies d'énergie dans des villes françaises pour sensibiliser le public à cette question, dans le cadre du débat national sur la transition énergétique, a-t-on appris mardi auprès du groupe.

Le fabricant d'équipements électriques, qui fournit des appareils et services dédiés aux économies d'énergie, organisera 6 rencontres jusqu'en juin, dont la première se tiendra jeudi à Grenoble (Isère), espérant rassembler à chaque fois 50 à 100 personnes.

L'idée est de partager des expériences et idées en matière de gestion intelligente de l'énergie, qui viendront alimenter le débat sur l'énergie organisé par le gouvernement, a expliqué à l'AFP Guy Dufraisse, président de Schneider Electric France.

Réduire et améliorer la consommation de l'énergie est un enjeu qui n'est pas assez connu, alors que c'est un potentiel d'économies considérables, estimé à 17 milliards d'euros par an en France (par la filière éco-électrique, ndlr), qui réduirait la facture énergétique et les émissions de CO2 du pays, renforcerait la compétitivité et le pouvoir d'achat, et pourrait créer jusqu'à 56.000 emplois non délocalisables, plaide-t-il.

La France vise à réduire de 20% sa consommation d'énergie à l'horizon 2020 par rapport à son niveau tendanciel, un objectif très éloigné, même si la consommation d'énergie a baissé avec la crise.

Cet objectif est tout à fait atteignable, à condition qu'il y ait une ambition politique forte pour le concrétiser, comparable à l'effort national qu'il y avait eu à une époque autour du programme nucléaire, estime M. Dufraisse.

Le plan de rénovation thermique des bâtiments, attendu à la fin du mois, devrait aider à concrétiser cet engagement.

Schneider entend y contribuer, en garantissant des économies d'énergie dans le secteur tertiaire (commerces, petites entreprises...), ce qui aiderait à financer des projets. Un modèle déjà rôdé à petite échelle à travers les contrats de performance énergétique (CPE), un modèle qui marche, et qu'il faudrait industrialiser et généraliser, selon M. Dufraisse.

Schneider est un spécialiste de l'efficacité énergétique active (comme les systèmes qui permettent de réduire ou couper automatiquement le chauffage dans un bâtiment ou une pièce vide), complémentaire de l'efficacité passive (isolation des bâtiments).

SCHNEIDER ELECTRIC

(©AFP / 12 mars 2013 20h35)