Des armes dans la chambre de Ben Laden, les détails du raid se précisent


WASHINGTON - Les commandos américains qui ont mené l'assaut contre la résidence d'Oussama Ben Laden à Abbottabad au Pakistan ont retrouvé une Kalachnikov et un pistolet dans sa chambre, a affirmé à l'AFP un responsable américain, qui a précisé des détails de l'opération.

Il avait des armes dans sa chambre, plus d'une, a-t-il confié, en précisant qu'il s'agissait d'un fusil d'assaut AK-47 et d'un pistolet 9 mm de fabrication russe.

Il n'a pas obéi, il ne s'est pas rendu, il avait des armes dans sa chambre, a répété ce responsable sous couvert d'anonymat.

Lundi, la Maison Blanche avait affirmé que Ben Laden était armé lorsqu'il avait été tué avant de se rétracter puis de se taire sur les détails de l'opération.

Depuis les premiers compte-rendus, le débriefing des membres des Navy Seals, les forces spéciales qui ont mené le raid, a permis de clarifier la situation et de revenir sur certains points.

Les premiers rapports d'opérations peuvent donner une bonne idée générale de ce qui s'est passé, mais à cause du proverbial +brouillard de guerre+ (fog of war), les détails ne sont pas justes à 100%, a expliqué à l'AFP un autre responsable américain sous couvert d'anonymat.

C'est pour cela que les militaires affirment qu'ils ne veulent pas fournir de détails tant que les débriefings complets, et parfois des enquêtes, ne sont terminés, a-t-il ajouté.

Il n'y a pas eu d'échange de coups de feu tout au long des 38 minutes de l'intervention comme l'avait d'abord annoncé de hauts responsables de l'administration, a ainsi reconnu le premier responsable, selon qui l'émissaire de Ben Laden a été le seul à ouvrir le feu sur l'une des deux équipes d'intervention.

Il a été tué dans le bâtiment annexe de la résidence ainsi que son épouse.

Le fils d'Oussama Ben Laden, nommé Khalid, qui aurait tenté de se jeter sur des membres du commando selon le New York Times, et le frère de l'émissaire, qui avait une main derrière le dos quand il a vu les Navy Seals selon NBC, ont également été tués.

Le responsable s'est refusé à confirmer ces informations mais a mis en avant la nécessité de se placer dans le contexte.

Personne ne se rend, les gens tirent ou se jettent sur l'équipe, a-t-il rappelé.

Vous arrivez dans une maison où vous avez des ennemis, c'est la maison de Ben Laden, vous le voyez dans une pièce et il n'obéit pas, que faites vous' s'est-il interrogé.

D'autant que l'équipe d'intervention ne pouvait exclure la présence d'explosifs dans la maison ni qu'un des occupants ne porte une ceinture d'explosifs.

Pour détecter l'éventuelle présence d'explosifs, les commandos avaient emmené un chien avec eux, une information que le responsable interrogé par l'AFP n'a pas voulu confirmer.

Le chef d'Al-Qaïda semblait en tout cas être préparé à prendre la fuite: il avait de l'argent et des numéros de téléphone cousus dans ses vêtements.

(©AFP / 06 mai 2011 01h14)

News les plus lues