Des milliers de sinistrés après des inondations dans l'est du Niger


NIAMEY - Des milliers de personnes sont sinistrées dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, après des inondations provoquées fin octobre par une crue historique d'un cours d'eau prenant sa source au Nigeria voisin, a-t-on appris jeudi auprès de l'ONU et des autorités locales.

A la date du 4 novembre, 91 villages et plus de 2.000 champs et rizières étaient inondés dans cette région voisine du Nigeria et du Tchad, a indiqué le Bureau des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) dans son bulletin publié à Niamey.

Les sinistrés se comptent par milliers, des villages sont complètement sous les eaux, a déclaré Djbrill Malam Kalla, un responsable municipal de Diffa, sur une télévision privée à Niamey.

Selon lui, plus de 2.000 personnes ont été relogées sur un site de la commune de Chétimari. Mais les sinistrés y vivent sous des tentes et des abris de fortune et le site manque d'eau potable et de médicaments, a alerté Ocha.

Un millier de sinistrés ont dû par ailleurs être évacués vers le Nigeria, a rapporté l'agence onusienne, ajoutant que la Protection civile et la Croix-Rouge nigériennes organisent les opérations de secours et de relogement.

Pour évacuer les populations prises au piège des eaux, les autorités locales comptent faire appel à l'armée, faute de moyens suffisants, a expliqué le responsable municipal, redoutant en outre une flambée de paludisme et de choléra.

Les autorités de Diffa ont fourni de l'aide alimentaire aux sinistrés, et Niamey a dépêché mercredi des camions de vivres.

Fin octobre, le niveau du cours d'eau, la Komadougou Yobé, est brusquement monté jusqu'à 4 mètres, une cote historique jamais atteinte en 60 ans, selon les experts.

Les eaux menacent désormais Diffa, la capitale régionale, située à plus de 1.500 km à l'est de Niamey, selon les responsables locaux.

Cours d'eau caractérisé par de longues périodes d'étiage, voire d'assèchement complet, la Komadougou Yobé prend sa source au Nigeria, où des inondations ont fait depuis juillet 363 morts et 2,1 millions de déplacés.

(©AFP / 08 novembre 2012 14h19)