Economies d'énergie: des programmes ciblant les ménages précaires validés


PARIS - Le gouvernement a validé des programmes qui visent à réaliser des travaux de rénovation thermique pour des ménages défavorisés, dans le cadre du dispositif des certificats d'économie d'énergie (CEE), apprend-on dans un arrêté paru mardi au Journal officiel.

Le principal programme agréé, porté par la société CertiNergy, vise à réaliser des travaux d'amélioration de la performance énergétique dans plus de 1.000 logements, selon cet arrêté du ministère de l'Ecologie et de l'énergie.

Il vise des foyers occupant des maisons individuelles (qu'ils en soient propriétaires ou locataires), qui disposent de combles non aménagés, et aux ressources modestes (c'est-à-dire éligibles aux aides de l'Anah, l'agence nationale pour l'amélioration de l'habitat), a expliqué à l'AFP Frédéric Utzmann, président de CertiNergy.

Selon lui, ces travaux, d'un coût moyen de 2.000 euros par maison, permettent de réaliser des gains de performances de l'ordre de 25 à 30%.

Ce programme repose uniquement sur des financements privés, via les certificats d'économie d'énergie, et ne nécessite donc aucun recours à des aides publiques, a souligné M. Utzmann.

Introduit en 2006, le mécanisme des CEE oblige les fournisseurs d'énergie, appelés les obligés, à oeuvrer en faveur d'une réduction de la consommation énergétique de leurs clients, sous peine de pénalités, soit en finançant directement des travaux d'efficacité énergétique, soit en achetant des certificats auprès de tiers.

Ce mécanisme est largement méconnu du grand public, même si les grands fournisseurs d'énergie ont mis en place des programmes ces dernières années pour remplir leurs obligations. Des intermédiaires se sont aussi lancés sur ce marché, comme CertiNergy, ou le site PrimesEnergie.fr.

(©AFP / 15 janvier 2013 19h04)