Egypte: l'ambassade israélienne envahie par des manifestants


LE CAIRE - L'ambassade israélienne au Caire, devant laquelle une violente manifestation a fait 235 blessés a eu lieu vendredi, a été envahie dans la soirée par des manifestants, selon des sources officielles égyptiennes.

Des manifestants qui ont envahi la mission diplomatique ont jeté des documents confidentiels depuis un des bureaux de l'ambassade, a indiqué l'agence officielle égyptienne Mena.

Des tirs nourris étaient entendus dans le secteur, a rapporté par ailleurs un journaliste de l'AFP.

Les tirs, dont la provenance exacte n'a pu être immédiatement déterminée, semblaient venir des abords d'un commissariat situé à proximité de l'ambassade, dans le quartier de Guiza, sur la rive ouest du Nil.

Des camions de police ont également été incendiés, et d'autres endommagés.

Selon le ministère de la Santé, cité par la télévision d'Etat, 235 personnes ont été blessées dans des heurts entre manifestants et policiers. L'une d'elles est décédée des suites d'une crise cardiaque.

Des manifestants ont jeté dans la rue des milliers de pages de documents depuis l'immeuble abritant les locaux de la mission israélienne, a constaté l'AFP.

Plusieurs documents ramassés proviennent visiblement des services diplomatiques israéliens, devant lesquels une manifestation se déroulait depuis l'après-midi.

Certains sont rédigés en arabe mais portent des tampons diplomatiques israéliens et semblent être des courriers de fonctionnaires israéliens à leurs homologues égyptiens.

La Mena cite des témoins, selon lesquels les manifestants auraient envahi une salle dédiée aux archives diplomatiques, un étage en dessous des locaux de la chancellerie.

Des policiers interrogés aux abords du bâtiment n'étaient pas en mesure de donner de précisions sur la situation à l'intérieur des locaux diplomatiques. Un porte-parole de l'ambassade contacté par téléphone n'a pas non plus fait de commentaire.

La police a commencé à faire usage de gaz lacrymogènes dans la soirée pour disperser la foule massée dans la rue devant l'immeuble d'une vingtaine d'étages, en haut duquel est installée l'ambassade.

Dans l'après-midi des manifestants armés de marteaux, de barres de fer et de cordes avaient fait tomber un mur de protection érigé ces derniers jours par les autorités égyptiennes devant l'immeuble abritant la mission, déjà visée par plusieurs manifestations.

Un manifestant égyptien a réussi ensuite à retirer le drapeau israélien flottant sur l'ambassade, pour la deuxième fois en moins d'un mois.

Les relations entre l'Egypte et Israël traversent une phase délicate, après la mort de cinq policiers égyptiens tués alors que les forces israéliennes poursuivaient des auteurs présumés d'attaques dans le secteur d'Eilat, dans le sud d'Israël, près de la frontière avec l'Egypte, le 18 août.

L'Egypte est le premier pays arabe à avoir conclu un accord de paix avec l'Etat hébreu, en 1979.

La manifestation devant l'ambassade a fait suite à un rassemblement de plusieurs milliers de personnes dans la journée sur la grande place Tahrir, dans un autre quartier du Caire, pour réclamer davantage de réformes et de démocratie, sept mois après la chute du président Hosni Moubarak.

(©AFP / 10 septembre 2011 01h12)