Electricité: 6 distributeurs européens testent des réseaux intelligents


PARIS - Six distributeurs européens d'électricité vont partager pendant quatre ans des expériences de réseaux électriques intelligents, dits smartgrids, ont-ils annoncé mardi à Paris.

Réunis dans un consortium nommé Grid4EU, le français ERDF, l'allemand RWE, l'espagnol Iberdrola, l'italien Enel, le suédois Vattenfall, et le tchèque CEZ, distributeurs d'électricité de basse et moyenne tension, expérimenteront six projets de réseaux intelligents dans chacun de leur pays d'origine, avec des actions transverses de recherche et mises en commun de résultats.

Ces projets visent à répondre aux questions soulevées par le raccordement des réseaux aux sources d'énergie renouvelable (éolien, solaire), par le stockage de l'énergie, ou encore la fourniture d'énergie aux voitures électriques.

Pilotée par ERDF, cette initiative européenne coûtera 54 millions d'euros, dont 25 millions financés par la Commission européenne et le reste par les industriels du secteur.

En France, le projet NiceGrid, près de Nice (Alpes-Maritimes), testera ainsi le pilotage du réseau électrique d'un quartier solaire sur la commune de 6.000 habitants, Carros. NiceGrid coûtera environ 28 millions d'euros, financés à 10 millions par ERDF, 7 millions par la Commission européenne, et à 4 millions par l'Ademe.

En Allemagne, RWE centrera son projet sur la surveillance d'un réseau moyenne tension de Rhénanie du nord.

En Espagne, Iberdrola essaiera d'optimiser le réseau des compteurs intelligents (qui permettent de piloter à distance l'offre et la demande d'électricité) de Castellon, près de Valence (nord).

En Italie, Enel tentera, en Emilie-Romagne (centre), de maximiser l'intégration au réseau moyenne tension de sources d'énergies renouvelables qui, à l'instar de l'éolien, produisent de l'électricité de façon intermittente.

RWE

IBERDROLA

ENEL

CEZ

(©AFP / 22 novembre 2011 15h51)