Electricité: la Cour des Comptes veut réconcilier ERDF et les collectivités


PARIS - La Cour des comptes a prôné dans son rapport annuel présenté mardi une meilleure coordination entre les collectivités locales et ERDF sur les réseaux de distribution d'électricité, une approche globalement saluée par les différentes parties.

Les réseaux de distribution d'électricité (lignes à basse et moyenne tension) appartiennent aux collectivités locales et sont exploités sur 95% du territoire par ERDF (filiale d'EDF) sous un régime particulier de concessions, octroyées par plus de 700 autorités, le reste étant du ressort de régies publiques locales.

Mais, a souligné la Cour, cette organisation est potentiellement conflictuelle et les investissements liés à ces concessions donnent lieu à de multiples contentieux avec certaines collectivités. Et ce, alors que ces investissements d'ERDF, déjà en forte hausse (3 milliards d'euros en 2012) sont appelés à augmenter dans les années qui viennent.

Pour y remédier, la Cour suggère d'accélérer le regroupement des autorités concédantes sur une base départementale. En outre, elle propose d'instaurer une programmation locale des investissements, associant collectivités et ERDF, avec comme priorité la qualité de la fourniture d'électricité.

Pour nous c'est un rapport bon et équilibré. Il pointe des voies de progrès, dont je reconnais qu'elles sont légitimes, sur lesquelles nous travaillons déjà et commençons à obtenir des résultats, a estimé la présidente d'ERDF Michèle Bellon, dans un entretien à l'AFP.

Elle a notamment salué le fait que la Cour approuve le modèle national des concessions d'électricité, à savoir le quasi-monopole d'ERDF. Selon elle, c'est un modèle qui donne accès à l'électricité pour tous au même prix, a permis une reprise des investissements et une réduction des temps de coupure, et offre aussi d'importantes synergies (ressources humaines, solutions techniques...).

La Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) a également endossé les recommandations de la Cour, dont celle d'une accélération des regroupements entre autorités concédantes.

Pour la FNCCR, il s'agit d'un travail nécessaire à l'établissement d'un dialogue de qualité avec un concessionnaire de taille nationale, qui doit mobiliser tous les acteurs, notamment les services de l'Etat, a indiqué l'organisation, qui rappelle par ailleurs avoir elle même milité pour une programmation locale des investissements.

EDF

(©AFP / 12 février 2013 12h32)