Emirats: expiration vendredi d'une concession à des groupes pétroliers


ABOU DHABI - La compagnie nationale pétrolière d'Abou Dhabi (ADNOC) va reprendre le contrôle des champs pétroliers de l'émirat à l'expiration vendredi d'une concession de 75 ans à cinq groupes pétroliers, dont le français Total, a-t-elle annoncé.

Les cinq compagnies internationales --Shell, BP, Total, ExxonMobil et Partex-- ont signé mercredi à Abou Dhabi un accord marquant l'expiration de la concession avec les responsables pétroliers émiratis, selon un communiqué de l'Abou Dhabi National Oil Company (ADNOC) parvenu jeudi à l'AFP.

A partir de vendredi, l'Adco, pour l'instant partagée entre la compagnie pétrolière nationale ADNOC (60%) et les cinq compagnies internationales (40%, dont 9,5% pour Total), continuera à exploiter les champs d'Abou Dhabi sans les partenaires internationaux, a indiqué le communiqué.

Les opérations se poursuivront sans incidence sur la production de brut, et ce jusqu'à la conclusion d'un accord avec de nouveaux partenaires (...) après l'évaluation des offres récemment reçues, indique jeudi le quotidien officiel d'Abou Dhabi, Al-Ittihad.

Outre les cinq compagnies, des groupes pétroliers asiatiques seraient intéressés, selon des sources au sien de l'industrie du pétrole.

Selon le journal, la nouvelle concession serait de quarante ans. La concession qui expire vendredi date de 1939.

La production des champs pétroliers opérés par Adco est estimée à plus de la moitié de la production de brut des Emirats.

Le pays, quatrième membre en importance de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dit produire autour de 2,9 millions de barils par jour (mbj) et a pour objectif officiel d'atteindre 3 millions et demi de barils par jour en 2017.

Les Emirats sont un des derniers pays producteurs de pétrole à avoir de tels accords avec des majors pétroliers, contrairement par exemple aux autres monarchies pétrolières du Golfe, comme l'Arabie saoudite et le Koweit.

Plus de 90% des réserves pétrolières des Emirats, estimées à quelque 100 milliards de barils, se concentrent dans l'émirat d'Abou Dhabi, la capitale et le membre le plus riche de la fédération.

at-oh/ggy

TOTAL

ROYAL DUTCH SHELL PLC

BP

EXXONMOBIL

(©AFP / 09 janvier 2014 11h49)