Eolien offshore: Eiffage s'allie au néerlandais Smulders dans les mâts


PARIS - La branche construction métallique du groupe de BTP Eiffage a indiqué jeudi s'allier au néerlandais Smulders dans un consortium fabriquant fondations et mâts d'éoliennes offshore dans le cadre de l'appel d'offres lancé par le gouvernement.

Afin de proposer une offre constructeur complète et maîtrisée pour le marché français, Eiffage Construction Métallique a fait le choix de sallier à la société hollandaise Smulders dont les dix années dexpérience (plus de 700 mâts et fondations réalisés) lui assurent la place de leader dans le domaine de léolien offshore en Europe, écrit Eiffage dans un communiqué.

Il s'agit d'un consortium sur le marché français pour répondre, en tant que sous-traitant, pour les fondations et mâts des éoliennes offshore dans le cadre de l'appel d'offres lancé par le gouvernement, a expliqué à l'AFP Arnaud de Villepin, directeur énergie offshore chez Eiffage Construction Métallique.

Si le consortium remporte un niveau de commandes jugé suffisant, Eiffage envisage d'investir dans deux nouvelles usines (une de mâts et une de fondations, ndlr) sur la façade maritime Nord-Ouest de la France destinées à la fabrication en série de mats et fondations métalliques pour les futures éoliennes.

Selon Eiffage, cela aboutirait à la création respectivement de 100 et 300 emplois directs.

M. De Villepin s'est refusé à préciser à quel horizon pourrait être construites ces usines et quel investissement cela représenterait.

L'appel d'offres français couvre un total de 600 éoliennes pour 3.000 mégawatts à installer d'ici 2015 au large des côtes de la Manche et l'Atlantique.

EIFFAGE

(©AFP / 24 novembre 2011 18h06)