Espagne: le niveau actuel des taux d'emprunt ferme l'accès aux marchés


MADRID - Le niveau record actuel des taux d'emprunt de l'Espagne lui ferme l'accès aux marchés financiers, a affirmé mardi le ministre espagnol du Budget, Cristobal Montoro.

Ce qu'indique la prime de risque (surcoût que l'Espagne doit payer pour emprunter par rapport à l'Allemagne, ndlr) c'est que la porte des marchés n'est pas ouverte à l'Espagne, a déclaré le ministre à la radio Onda Cero, à deux jours d'une émission obligataire très attendue, au terme de laquelle Madrid espère lever de un à deux milliards d'euros, sur une échéance à dix ans notamment.

Cette prime indique que comme Etat, nous avons un problème à l'heure d'accéder aux marchés, à l'heure de refinancer notre dette, a ajouté M. Montoro.

Depuis la demande d'aide publique historique de 23,5 milliards formulée en mai par Bankia, l'Espagne suscite un regain d'inquiétude sur les marchés, qui craignent que le pays ne puisse assumer seul ses obligations financières et doive demander une aide extérieure.

Les investisseurs exigent donc des taux d'emprunt très élevés pour lui prêter des fonds.

La prime de risque a ainsi atteint un niveau record la semaine dernière, jusqu'à 548 points, avant de se détendre légèrement. Mardi, elle restait toutefois à des sommets, à 523 points.

Pour l'émission obligataire de jeudi, qui sera donc observée de très près, le Trésor vise une fourchette relativement modeste pour des émissions à long terme.

(©AFP / 05 juin 2012 12h49)