Espagne: une déclaration souverainiste en Catalogne fait monter la tension


BARCELONE - Une déclaration commune des nationalistes catalans de CiU et indépendantistes de l'ERC proclamant leur volonté de constituer une Catalogne en tant que nouvel Etat dans le cadre européen a relancé la polémique vendredi en Espagne, la droite fustigeant une déclaration d'indépendance.

Le chef de la coalition CiU Artur Mas est en conflit ouvert avec Madrid depuis que le chef du gouvernement de droite Mariano Rajoy a rejeté en septembre son pacte fiscal visant à permettre à la Catalogne de lever l'impôt seule, à l'instar du Pays Basque.

Le texte s'inscrit dans le cadre d'un accord entre ERC (gauche) et CiU (droite), qui disposent d'une majorité au Parlement de Catalogne, puissante région du nord-est de l'Espagne en proie à une forte poussée indépendantiste, pour organiser un référendum d'autodétermination en 2014.

La résolution qui devrait être soumise au Parlement le 23 janvier, a toutes les chances d'être adoptée, le CiU et l'ERC disposant de la majorité absolue depuis les élections du 25 novembre.

Mme Alicia Sanchez-Camacho, chef pour la Catalogne du Parti populaire (droite au pouvoir en Espagne), a dénoncé vendredi cette déclaration comme la plus grande provocation de l'histoire commune à la Constitution espagnole qui en 1978 a créé 17 régions avec une large autonomie, après la dictature franquiste.

Signe de tension entre les dirigeants catalans et Madrid, totalement opposé à un référendum, la vice-présidente et porte-parole du gouvernement conservateur espagnol Soraya Saenz de Santamaria a pour sa part martelé que Madrid appliquera et fera appliquer la Constitution et les lois, qualifiant la déclaration d'incohérente.

Le parti socialiste catalan (PSC) a également rejeté le texte, estimant qu'il présuppose que l'objectif de la consultation sera un Etat indépendant.

Mais le document n'est qu'une ébauche qui a vocation à être amendé et doit recevoir l'assentiment de toutes les forces politiques en faveur de la démocratie, a affirmé la secrétaire générale de l'ERC Marta Rovira à la télévision catalane TV3, regrettant sa diffusion dans la presse. Elle ajoute que son parti n'avait envoyé ce projet de déclaration qu'à certains partis politiques catalans.

Selon ce texte, le Parlement de Catalogne déclare reconnaître la souveraineté démocratique du peuple de Catalogne comme une entité politique et juridique, lançant un processus pour permettre l'exercice du droit à décider (...) et de réaliser la volonté de constituer une Catalogne en tant que nouvel Etat dans le cadre européen.

Dans son préambule, elle souligne que les dernières élections du 25 novembre ont confirmé une volonté claire et sans équivoque des Catalans de vaincre l'actuelle situation de blocage avec l'Etat espagnol, à travers la nécessité de construire une Catalogne comme Etat dans le cadre européen.

Signe d'une forte poussée indépendantiste dans la région, une manifestation indépendantiste avait réuni des centaines de milliers de personnes le 11 septembre.

(©AFP / 11 janvier 2013 19h03)