Gaz de schiste: Hollande annonce le rejet de sept demandes de permis


PARIS - Sept demandes de permis d'exploration d'hydrocarbures vont être rejetées sans attendre du fait des inquiétudes locales sur le gaz de schiste, a annoncé François Hollande vendredi lors de son discours d'ouverture de la conférence environnementale.

J'ai demandé à Delphine Batho, ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie, de prononcer sans attendre le rejet de sept demandes de permis déposés auprès de l'Etat et qui ont légitimement suscité l'inquiétude dans plusieurs régions, a déclaré le président de la République, sans préciser quelles demandes étaient visées.

S'agissant de l'exploration et de l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels, telle sera ma ligne de conduite tout au long de mon quinquennat, a-t-il affirmé.

Le précédent gouvernement avait déjà annulé l'an dernier trois permis déjà accordés --à Total notamment-- qui visaient le gaz de schiste, mais d'autres demandes de permis --qui ne visent en principe plus explicitement les hydrocarbures de schiste-- sont toujours en cours d'instruction par l'administration.

Dans l'état actuel de nos connaissances, personne ne peut affirmer que l'exploitation des gaz et huiles de schiste par fracturation hydraulique, seule technique aujourd'hui connue, est exempte de risques lourds pour la santé et l'environnement, a souligné François Hollande.

Le gaz de schiste soulève bien des questions, a souligné le président, qui a dit entendre les arguments économiques et les considérations souvent exagérées sur les gisements.

(©AFP / 14 septembre 2012 11h55)