Gaz de schiste: un maire dénonce une menace d'exploration en banlieue parisienne


PARIS - Le maire EELV de Sevran (Seine-Saint-Denis) et élu régional, Stéphane Gatignon, a vivement dénoncé mardi le lancement d'une enquête publique dans la plus grande discrétion pour la délivrance d'un permis de recherches de gaz de schiste qui toucherait sa ville, notamment.

Le 19 janvier dernier, dans la plus grande discrétion, a été lancée une enquête publique concernant la délivrance de permis exclusifs de recherches d'hydrocarbures ayant recours au gaz de schiste. Elle concerne 12 permis en France (10 en Ile-de-France, un en Lorraine et un en Aquitaine) explique l'élu écologiste dans un communiqué.

Il a mis dans son communiqué un lien renvoyant vers le ministère de l'Ecologie qui dévoile les documents mis à disposition du public dans le cadre de l'instruction de demandes de permis exclusifs de recherches d'hydrocarbure.

Dans la liste fournie par le ministère figure une demande d'exploration dite Permis de Chevry où le président d'une société, Poros SAS, demande un permis exclusif de recherches d'hydrocarbures liquides ou gazeux pour une durée de 5 ans, portant sur des parties de Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne.

La commune de Sevran est concernée par le permis dit de +Chevry+. Il touche près de soixante communes parmi lesquels Sevran, Vaujours, Clichy, Montfermeil, etc. Ni moi-même, ni aucun de mes collègues, maires de communes concernées n'ont été préalablement consultés, pas plus que les populations, a déploré Stéphane Gatignon.

Il a rappelé les nuisances se rapportant à l'exploitation d'hydrocarbures: norias de camions, bruit lié aux forages et aux explosions.

Viennent ensuite les probables pollution de l'air et contamination des nappes phréatiques y compris au-delà du seul périmètre immédiat des forages, selon l'élu.

Nous sommes à quelques jours de la fin de l'enquête. Exigeons le droit d'expression dans le cadre de la procédure en cours, et préparons la mobilisation qui s'impose pour la mise en suspens de ce dossier, a-t-il appelé.

(©AFP / 14 février 2012 18h15)