Génocide arménien: Sarkozy demande un nouveau texte au gouvernement


PARIS - Le président français Nicolas Sarkozy a chargé le gouvernement de préparer un nouveau texte prenant en compte la censure du Conseil constitutionnel sur la loi punissant la contestation du génocide arménien en 1915, a annoncé mardi l'Elysée.

Le président de la République a pris acte de la décision rendue par le Conseil constitutionnel ce jour au sujet de la loi pénalisant la négation des génocides reconnus par la loi, adoptée par le Parlement le mois dernier, écrit la présidence dans un communiqué.

Il mesure l'immense déception et la profonde tristesse de tous ceux qui avaient accueilli avec reconnaissance et espoir l'adoption de cette loi destinée à les protéger contre le négationnisme qui représente non seulement une insulte à la mémoire des victimes et à la dignité de leurs descendants, mais aussi une menace contre notre communauté nationale, est-il ajouté.

Comme il l'a dit au Mémorial du génocide arménien, le président de la République considère que le négationnisme est intolérable et doit à cet égard être sanctionné. Il rencontrera prochainement les représentants de la communauté arménienne de France, indique encore la présidence, soulignant que Nicolas Sarkozy a chargé le gouvernement de préparer un nouveau texte, prenant en compte la décision du Conseil constitutionnel.

Le Conseil constitutionnel a censuré mardi la loi pénalisant la contestation des génocides dont celui des Arméniens en 1915, à l'origine d'une crise diplomatique entre Paris et Ankara, jugeant qu'elle était contraire à la liberté d'expression.

(©AFP / 28 février 2012 18h26)

News les plus lues