Goldman Sachs et d'autres banques sous le coup de poursuites de la SEC


NEW YORK - La banque d'affaires Goldman Sachs a reconnu faire l'objet d'une enquête du gendarme de la Bourse américaine pour une fraude supposée dans sa politique de prêts immobiliers à risque (subprime) aux Etats-Unis.

Goldman Sachs indique dans un document mis en ligne mardi sur le site de la Securities and Exchange Commission (SEC) que cette dernière pourrait lancer une procédure au civil sur des prêts consentis au moment de la dernière bulle immobilière (2006), pour un montant d'environ 1,3 milliard de dollars.

Le Wall Street Journal indique qu'une autre grande banque, Wells Fargo, est visée par la SEC dans le cadre de la même enquête, tandis que JPMorgan Chase devrait faire une annonce identique dans la journée.

Le quotidien financier affirme par ailleurs que l'un des hauts dirigeants de Goldman Sachs est visé par une enquête de la SEC pour un éventuel délit d'initié.

David Loeb, directeur général de Goldman, aurait transmis des informations internes sur des valeurs technologiques à des fonds spéculatifs (hedge funds) clients, indique le journal.

GOLDMAN SACHS GROUP

WELLS FARGO & COMPANY

JP MORGAN CHASE & CO

(©AFP / 29 février 2012 10h40)