Guinée équatoriale : grand défilé et apologie d'Obiang pour la fête nationale


MALABO (Guinée équatoriale) - Plusieurs milliers de personnes ont assisté vendredi à un grand défilé militaire et civil faisant l'apologie du régime du président Teodoro Obiang, au pouvoir depuis 1979, dans son village natal de Mongomo (est, partie continentale), a constaté un journaliste de l'AFP.

La Guinée a aussi annoncé une aide de 30 millions de dollars pour l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), dans un communiqué parvenu vendredi soir à l'AFP.

Le défilé a duré environ quatre heures avec une démonstration de l'armée mais aussi la participation des partis politiques à l'exception du principal parti d'opposition Convergence pour la démocratie sociale (CPDC) de Placido Miko.

Parmi les banderoles visibles: Le président est notre garantie ou La Guinée grandit chaque jour grâce à la volonté d'Obiang mais aussi Non à l'ingérence dans nos affaires internes, allusion à l'affaire des biens mal acquis en France et dans lequel le fils du président Teodorin Obiang, lui-même deuxième vice-président, fait l'objet d'un mandat d'arrêt international.

Jeudi soir, le président avait prononcé un discours très nationaliste à la télévision nationale, réclamant que la communauté internationale nous laisse développer notre pays et balayant les accusations de corruption: Où n'y a-t-il pas de corruption? Nous sommes africanistes et leaders en Afrique. Nous apportons beaucoup à l'Afrique, avait-il assuré.

Le président est aussi revenu sur la colonisation espagnole: Ce que le colon n'a pas fait à l'époque coloniale qui a duré 200 ans, le peuple l'a réussi en 44 ans.

La Guinée a annoncé un don de 30 millions de dollars à la FAO pour soutenir les pays africains connaissant une pénurie alimentaire et améliorer la sécurité alimentaire à travers le continent.

Cette année, le traditionnel défilé avait été exceptionnellement programmé à Mongomo alors qu'il se déroule habituellement à Malabo ou à Bata, la capitale économique sur le continent.

Des centaines de notables du régime et forces de sécurité ont convergé vers la ville d'un peu moins de 7.000 habitants. Mongomo et sa région ont bénéficié d'importants investissements publics du pays dirigé d'une main de fer depuis 1979 par Teodoro Obiang.

Pour la fête à Mongomo, le ministère de l'Intérieur avait notamment interdit l'usage de téléphones portables ainsi que le port de claquettes, de shorts ou la consommation d'alcool.

La Guinée équatoriale est devenue le troisième producteur de pétrole subsaharien mais la majorité de la population de 700.000 habitants vit encore dans la pauvreté.

(©AFP / 12 octobre 2012 21h57)

News les plus lues