Hongrie: amende record contre 11 banques pour création d'un cartel


BUDAPEST - L'Office hongrois de la concurrence (GVH) a condamné onze banques en Hongrie à une amende record pour avoir créé un cartel pour entraver le remboursement de crédits contractés par les Hongrois en devises étrangères, a indiqué le GVH mercredi à Budapest.

Les onze établissements bancaires ont été condamnés à verser une amende totale de 9,5 milliards de forints (32 millions d'euros), a expliqué l'autorité anti-cartel dans un communiqué.

Il s'agit pour la majorité de filiales de banques étrangères présentes en Hongrie, comme les autrichiennes Erste Bank et Raiffeisen Bank, les italiennes UniCredit et Intesa Sao Paolo ou la française BNP Paribas.

Ces banques ont coordonné leurs stratégies et échangé des données confidentielles, pour ralentir et entraver la mise en place des crédits de remplacement nécessaire pour financer le remboursement des dettes en devises étrangères entre le 15 septembre 2011 et le 30 janvier 2012.

L'enquête du GVH a commencé fin novembre 2011, à la suite d'une plainte d'un responsable du parti conservateur au pouvoir Fidesz du Premier ministre Viktor Orban, Antal Rogan.

Il est impossible de fermer les yeux sur cette affaire, qui est une affaire de cartel, a déclaré ce dernier après l'annonce du GVH.

A cause du comportement des banques, des dizaines de milliers de personnes n'ont pu profiter du programme de remboursement à taux préférentiel, a-t-il ajouté.

Les banques ont indiqué qu'elles étaient en train d'étudier la décision du GVH, longue d'une bonne centaine de pages, mais la première banque hongroise OTP a déjà annoncé qu'elle allait se tourner vers la justice pour obtenir gain de cause, tandis que la filiale hongroise d'Erste bank a annoncé qu'elle examinait les possibilités d'une réponse judiciaire.

Une loi proposée par le Fidesz en 2011 et approuvée au Parlement -- où il dispose d'une majorité des deux tiers -- a permis aux Hongrois de rembourser leurs crédits libellés en devises étrangères à un taux fixe préférentiel de 180 forints pour un franc suisse et de 250 forints pour un euro. Le cours actuel est proche de 240 HUF/CHF et de 300 HUF/EUR.

Environ un million de Hongrois ont souscrit un tel emprunt avant la crise, la majorité en francs suisses, à des taux tournant autour de 150 à 180 forints pour 1 franc suisse.

mg/tba/sgl/ai

RAIFFEISEN BANK INTERNATIONAL AG

UNICREDIT

INTESA SANPAOLO

BNP PARIBAS

(©AFP / 20 novembre 2013 15h59)