Hongrie/boue rouge: ouverture du procès de l'usine responsable du désastre


BUDAPEST - Le procès des dirigeants et employés d'une usine d'aluminium à Ajka (ouest), dont un des réservoirs avaient cédé en octobre 2010 provoquant la mort de dix personnes, s'est ouvert lundi à Veszprem (ouest).

Au total, quinze personnes dont le patron de l'entreprise bauxite-aluminium MAL, sont jugés pour accident mortel causé par négligence, infractions contre les biens publics, violation des processus de gestions de déchets et dommage préjudiciable à l'environnement.

La première journée du procès sera consacrée à la présentation des faits. L'audition des témoins se déroulera jusqu'à la fin octobre.

Le 4 octobre 2010, des centaines de milliers de mètres cubes de boue rouge toxique s'était déversés sur un territoire d'une dizaine de kilomètres carrés après la rupture d'un réservoir fissuré de l'usine à 160 km à l'ouest de Budapest. Dix personnes avaient trouvé la mort.

La boue toxique, très alcaline, avait pollué les eaux des alentours, jusqu'au Danube, l'un des plus grands fleuves européens, provoquant le plus grave accident industriel et écologique de l'histoire du pays.

En septembre 2011, l'usine MAL avait été condamnée à 135 milliards de forints (500 millions d'euros) d'amende par les autorités régionales hongroises chargées de la protection de l'environnement.

(©AFP / 24 septembre 2012 12h21)