Inondations au Sénégal: le président Sall écourte un séjour en Afrique du Sud


DAKAR - Le président sénégalais Macky Sall, actuellement en visite privée en Afrique du Sud, va écourter son séjour et rentrer à Dakar en raison d'une situation rendue tendue dans son pays par des inondations qui ont fait au moins quatre morts dimanche, a-t-on appris lundi auprès de la présidence

Macky Sall rentre demain (mardi) à Dakar à cause des inondations. Il devait revenir aujourd'hui (lundi) mais son avion n'est pas disponible, a affirmé à l'AFP une source au service de communication de la présidence.

M. Sall avait quitté Dakar le 24 août pour un séjour privé de quelques jours en Afrique du Sud, selon son entourage qui n'a pas précisé la durée exacte de cette visite.

Suspendu depuis le 2 août, le Conseil des ministres hebdomadaire va reprendre jeudi, selon le service de communication de la présidence.

Au moins quatre personnes sont mortes dimanche au Sénégal à la suite de pluies exceptionnelles, avec notamment 156 mm de pluie en moins de deux heures à Dakar. Les dégâts provoqués sont importants, selon l'Agence de la météorologie nationale.

Dans plusieurs localités du pays, comme Dakar et ses banlieues, Touba et Fatick (centre), des routes ont été coupées, des maisons se sont effondrées et des véhicules ont été immergés longtemps, a-t-on constaté.

Ce bilan porte à au moins 13 morts le nombre de décès des inondations en deux semaines au Sénégal. Le 14 août, neuf personnes, dont un bébé, avaient déjà péri à Dakar en raison d'effondrements de murs ou de noyades.

Le gouvernement sénégalais a déclenché le plan d'urgence Orsec (organisation des secours) pour faire face à cette situation qualifiée de catastrophique par les spécialistes. Le plan Orsec va permettre aux autorités de mobiliser des moyens financiers et matériels accrus sur l'ensemble du territoire.

Des populations ont manifesté dimanche et lundi à Dakar pour protester contre ces inondations et dénoncer les autorités. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour les disperser, selon des sources concordantes.

Les inondations sont fréquentes pendant la saison des pluies au Sénégal, généralement de juillet à octobre.

(©AFP / 27 août 2012 13h58)