L'AIE juge possible d'exploiter proprement le gaz de schiste


PARIS - L'économiste en chef de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) Fatih Birol a estimé lundi qu'il était possible d'exploiter proprement le gaz de schiste moyennant de gros investissement technologiques, dans un entretien avec le Monde publié lundi.

Je crois qu'il est possible d'exploiter proprement le gaz de schiste à condition de fixer un cadre réglementaire très strict aux industriels qui devront faire des investissements technologiques importants. Mais le jeu en vaut la chandelle, car les bénéfices à tirer de cette ressource peuvent être très élevés, a déclaré M. Birol.

Ce dernier s'est par ailleurs interrogé sur les objectifs de la France en matière d'énergie, le gouvernement ayant fermé la porte à l'exploitation du gaz de schiste en confirmant l'interdiction de la fracturation hydraulique, seule technologie existante permettant de l'extraire du sous-sol.

Je respecte la décision du gouvernement français. Mais il faut en mesurer les conséquences. La France réduit la part du nucléaire, interdit le gaz de schiste et vise à limiter plus fortement ses émissions de CO2. Ces trois éléments sont-ils compatibles ? Je n'en suis pas sûr, a-t-il déclaré au quotidien.

Le gouvernement français avait rejeté la semaine dernière la proposition figurant dans le rapport Gallois sur la compétitivité de procéder à des recherches sur les technologies d'extraction des gaz de schiste.

(©AFP / 12 novembre 2012 15h23)