L'Egypte accuse le Hamas d'avoir arrêté plusieurs de ses ressortissants à Gaza


LE CAIRE - L'Egypte a accusé samedi les autorités du Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza d'avoir fait irruption dans son centre culturel de l'enclave palestinienne et arrêté plusieurs de ses ressortissants.

Des membres de la police du Hamas à Gaza ont assailli le centre culturel égyptien (samedi) matin et arrêté plusieurs Egyptiens qui y travaillaient, a dénoncé un communiqué du ministère égyptien des Affaires étrangères.

Le Caire a réclamé la libération immédiate de ses ressortissants arrêtés, dont le nombre n'a pas été précisé.

Affirmant son soutien à la cause palestinienne, le ministère égyptien avertit cependant que l'Egypte ne pardonnera pas cet incident.

Interrogé par l'AFP, le Hamas s'est contenté de confirmer l'existence d'une enquête de sécurité contre un Palestinien de Gaza ayant la nationalité égyptienne.

Le ministère de l'Intérieur du Hamas a indiqué samedi soir dans un communiqué que ce Palestinien, Adel Abdel Rahman El-Kahlout, avait été relâché après avoir été interrogé.

Selon des Palestiniens sur place, Adel Abdel Rahman est le responsable du centre culturel égyptien de Gaza.

Selon une source proche de l'ambassade d'Egypte à Ramallah, les services de sécurité du Hamas ont notamment interrogé ce responsable sur un communiqué de soutien au général Abdel Fattah al-Sissi, le nouvel homme fort égyptien, circulant parmi les Egyptiens de Gaza, ainsi que sur ses liens avec l'ambassade d'Egypte en Cisjordanie.

Les relations entre Le Caire et le mouvement islamiste palestinien Hamas se sont détériorées depuis la destitution le 3 juillet du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée égyptienne.

M. Morsi est depuis détenu au secret par les militaires et doit répondre de son évasion de prison, début 2011, pour laquelle il est accusé d'avoir profité de la complicité du Hamas.

se-sbh-az-dms/dro

(©AFP / 31 août 2013 22h32)

News les plus lues