L'Espagne doit encore payer plus cher pour emprunter à dix ans


MADRID (Espagne) - L'Espagne a levé jeudi 3,132 milliards d'euros en obligations, soit plus que le maximum visé, mais a dû consentir un taux d'intérêt en hausse sur l'échéance-phare à dix ans, signe d'une persistance des tensions sur le marché avant une réunion très attendue de la BCE.

Le Trésor espagnol, qui émettait aussi des obligations à deux et quatre ans, a payé plus cher sur l'échéance à dix ans, la plus surveillée par les investisseurs, devant concéder un taux moyen de 6,647% contre 6,430% lors de la dernière émission similaire le 5 juillet.

Ce taux est dans la tendance du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise: jeudi matin, les obligations espagnoles à dix ans s'échangeaient à 6,656%.

Sur l'émission à quatre ans, l'Espagne a également dû concéder un taux en hausse, à 5,971% contre 5,353% le 7 juin.

Mais la pression s'est détendue sur les émissions à deux ans, le taux ayant baissé, à 4,774% contre 5,204% enregistré lors de l'émission du 19 juillet.

La demande des investisseurs a été élevée, à 8,48 milliards d'euros.

La Bourse de Madrid était stable à 09H02 GMT, à 0,02%.

Le marché reste prudent avant la réunion de la BCE prévue jeudi, dans l'attente de décisions concrètes après les propos de son président Mario Draghi, la semaine dernière, affirmant qu'il était prêt à tout faire pour sauver la zone euro.

Ses paroles ont contribué à détendre nettement la tension entourant l'Espagne sur les marchés.

(©AFP / 02 août 2012 11h20)