L'Espagne n'a pas besoin de sauvetage


MADRID - L'Espagne n'a pas besoin de sauvetage, a déclaré mercredi le ministre du Budget, Cristobal Montoro, assurant que le pays, qui va bénéficier d'une aide européenne pour ses banques, a le soutien des ses partenaires de l'Union européenne et du G20.

L'Espagne n'a pas fait l'objet d'un sauvetage parce qu'elle n'a pas besoin d'être sauvée, a assuré M. Montoro devant les députés, écartant l'idée d'un plan de sauvetage global pour l'économie espagnole.

L'Espagne a le soutien de ses partenaires européens et des institutions européennes. Et l'Espagne a, comme nous l'avons vu hier soir, le soutien exprès du G20 pour les programmes (de réformes) que met en oeuvre le gouvernement espagnol, dont la recapitalisation du secteur bancaire, a ajouté le ministre.

L'Espagne a conclu le 9 juin avec ses partenaires de la zone euro un accord sur une aide à ses banques, qui pourra aller jusqu'à cent milliards d'euros. Le gouvernement se refuse à parler d'un sauvetage qui supposerait des sacrifices supplémentaires pour le pays.

Mais l'annonce de ce plan, qui doit être chiffré dans les prochains jours, n'a pas suffi à calmer les marchés, ce qui a relancé les inquiétudes sur la nécessité d'un plan de sauvetage global pour l'économie espagnole.

Dans ce contexte, l'Espagne a reçu mardi soir le soutien des pays du G20 réunis au Mexique pour ses efforts de recapitalisation des banques, fragilisées depuis l'éclatement de la bulle immobilière en 2008.

Nous saluons le plan espagnol de recapitalisation du système bancaire et l'annonce par l'Eurogroupe d'un soutien en faveur de l'autorité espagnole de restructuration financière, a déclaré le communiqué final su sommet.

(©AFP / 20 juin 2012 10h08)