L'Espagne va nationaliser Bankia


MADRID - Le gouvernement espagnol va prendre le contrôle de Bankia, 4e banque espagnole cotée qui croule sous les actifs immobiliers risqués, et prévoit de contrôler 45% de son capital en convertissant un prêt public en actions, a indiqué mercredi le ministère de l'Economie.

La valeur nominale de ces participations s'élève à 4,465 milliards d'euros, une somme injectée dans la banque sous forme de prêt public en décembre 2010, indique le ministère dans un communiqué.

Cette opération constituera la huitième intervention publique pour sauver un établissement bancaire en Espagne, depuis l'éclatement de la bulle immobilière en 2008, qui avait fortement fragilisé le secteur bancaire.

Madrid répond ainsi à la demande de Bankia, qui a sollicité mercredi la Banque d'Espagne pour sa nationalisation partielle à travers cette opération, avait indiqué le régulateur.

L'opération, que le ministère de l'Economie affirme vouloir encourager, consiste à transformer en participation le prêt public octroyé au premier actionnaire de Bankia, Banco Financiero y de Ahorros, à un taux d'intérêt de 7,75% et remboursable sous cinq ans.

Après cette opération, qui doit encore être autorisée par les autorités compétentes, le Frob (fonds public d'aide au secteur financier, ndlr) détiendra indirectement 45% du capital de Bankia, c'est-à-dire qu'il prendra son contrôle, a précisé le ministère de l'Economie.

La banque est, parmi les grands acteurs du secteur, celle dont l'exposition au secteur immobilier est la plus forte: 37,5 milliards d'euros fin 2011, dont 31,8 milliards d'euros jugés à risque.

BANKIA

(©AFP / 09 mai 2012 23h09)