L'Europe n'est pas encore sortie de l'ornière, selon la Banque de Norvège


OSLO - L'Union européenne n'est vraisemblablement pas encore sortie de l'ornière malgré le plan de sauvetage de 237 milliards d'euros adopté au forceps en faveur de la Grèce, a estimé le gouverneur de la Banque de Norvège mardi.

Il y a des nouvelles positives mais bien sûr, en Europe jusqu'à présent, la dette n'a pas disparu (...) Ils font tourner la dette, ils débattent sur le fardeau que chacun doit porter, a déclaré Oeystein Olsen, directeur de la Norges Bank, lors d'une rencontre avec la presse étrangère à Oslo.

Nous devrions peut-être être relativement optimistes mais je ne suis pas vraiment certain que nous avons vu la dernière vague de turbulences en Europe, a-t-il dit.

Tout en relevant des signaux positifs ces dernières semaines tels que les perspectives de reprise graduelle aux Etats-Unis et les prêts octroyés par la Banque centrale européenne (BCE) pour améliorer la liquidité financière, M. Olsen a souligné que les problèmes n'ont pas complètement disparu.

Nous lisons des choses sur la gestion de la dette grecque et sur l'endettement en général tous les jours, a-t-il souligné.

Je pense qu'il est trop tôt pour dire qu'il n'y a plus de danger, a-t-il ajouté, tout en qualifiant de pas positif l'accord sur la Grèce signé mardi par les ministres des Finances de la zone euro.

Le plan de sauvetage comprend un volet d'aide publique de 130 milliards d'euros, après un premier programme de soutien en faveur du pays décidé en mai 2010 qui avait déjà atteint 110 milliards d'euros.

L'autre volet porte sur une décote de la dette de la Grèce détenue par ses créanciers privés, banques et fonds d'investissement, qui doivent accepter une perte de 53,5% au final, ce qui correspond à l'effacement de 107 milliards de dette.

Riche en hydrocarbures, la Norvège, qui n'est pas membre de l'UE, a jusqu'à présent été relativement épargnée par la crise même si une partie de son secteur manufacturier est déjà affectée par un ralentissement des exportations vers le Vieux Continent.

(©AFP / 21 février 2012 12h39)