L'Italie emprunte près de 6 milliards d'euros, hausse des taux


MILAN - L'Italie a emprunté vendredi 5,95 milliards d'euros à moyen et long terme à des taux en hausse dans un marché nerveux après la dégradation de la note de l'Espagne par Standard and Poor's, a annoncé la Banque d'Italie.

La demande des investisseurs s'est élevée au total à environ 9,5 milliards d'euros, permettant au Trésor italien, qui comptait émettre entre 3,75 et 6,25 milliards d'euros, d'être proche de son objectif maximum.

Dans le détail, Rome a émis 2,416 milliards d'euros de titres à cinq ans et 2,5 milliards de titres à dix ans dont les taux ont progressé respectivement à 4,86% et à 5,84% contre 4,18% et 5,24% lors de la dernière opération similaire le 29 mars.

Le Trésor a émis en outre 492,7 millions d'euros de titres à quatre ans à un taux de 4,29% et 536,6 millions de titres à sept ans à un taux de 5,21%. Les taux de ces deux émissions ne sont pas comparés par la Banque d'Italie avec ceux enregistrés lors d'émissions similaires.

Après avoir profité depuis le début de l'année d'une forte détente de ses taux, l'Italie fait face depuis la mi-avril à un rebond en raison du regain d'inquiétude des marchés pour la zone euro et en particulier pour l'Espagne, dont la note a été abaissé jeudi de deux crans par Standard and Poor's.

Plombée par des plans d'austérité à la chaîne destinés à rassurer les marchés, l'économie italienne est elle aussi dans une situation délicate et le gouvernement de Mario Monti a dû revoir en baisse la semaine dernière ses prévisions de PIB.

Il table désormais sur une contraction de 1,2% cette année contre -0,4% auparavant, une récession plus marquée que prévu qui va retarder le retour à l'équilibre budgétaire du pays.

Le gouvernement s'attend désormais à un déficit de 0,5% en 2013 (au lieu de 0,1% prévu) mais souligne que ce chiffre reste en conformité avec le Pacte budgétaire européen.

(©AFP / 27 avril 2012 12h03)