L'ONU condamne l'attentat de Tripoli, appelle à la retenue


NEW YORK (New York) - L'ONU a condamné vendredi le double attentat qui a fait 42 morts à Tripoli (Liban) et a appelé les Libanais à la retenue et à l'unité.

Le Conseil de sécurité a condamné fermement les attentats terroristes de Tripoli et a souligné la nécessité de poursuivre en justice leurs auteurs. Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil invitent tous les Libanais à préserver l'unité nationale face aux tentatives pour déstabiliser le pays. Ils soulignent l'importance pour toutes les parties libanaises de respecter la politique du Liban de dissociation et de s'abstenir de toute implication dans la crise syrienne, conformément à la déclaration de Baabda.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait auparavant appelé tous les Libanais à faire preuve de retenue, à rester unis et à aider les institutions de l'Etat, en particulier les forces de sécurité, à maintenir l'ordre et le calme à Tripoli et dans l'ensemble du pays.

Il avait exprimé l'espoir que les responsables de tels actes lâches de violence seront traduits en justice dès que possible. Il avait aussi réaffirmé la détermination de la communauté internationale à soutenir la sécurité et la stabilité du Liban.

Un double attentat à la voiture piégée a tué vendredi 42 personnes et blessé des centaines d'autres à Tripoli, la capitale du nord du Liban. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière depuis la fin de la guerre civile dans ce pays qui pâtit du conflit en Syrie voisine.

Les deux explosions, une semaine après l'attentat qui a fait le 15 août 27 morts dans la banlieue sud de Beyrouth, un fief du Hezbollah chiite, se sont produites à quelques minutes d'intervalle devant deux mosquées sunnites de Tripoli distantes d'environ deux kilomètres.

(©AFP / 23 août 2013 21h26)