L'accord de Bruxelles est une étape importante selon Zoellick


manille - Le président de la Banque mondiale Robert Zoellick a estimé jeudi que l'accord intervenu dans la nuit à Bruxelles sur la crise dans la zone euro était une étape importante, qui permettra de gagner du temps.

J'ai espoir que cette première étape importante mènera à une approche plus large pour aider l'économie mondiale à renouer avec la croissance, a déclaré M. Zoellick à des journalistes au terme d'une visite de deux jours aux Philippines.

Cela va aider à gagner du temps et il faut en profiter, a-t-il ajouté.

Les dirigeants de la zone euro ont encore à prendre des décisions difficiles, a-t-il encore dit. Les problèmes ne se résolvent pas en agitant une baguette magique. Cela va nécessiter une continuité dans l'action, selon le président de l'institution.

Interrogé sur les étapes suivantes, M. Zoellick a estimé que les pays européens devaient entreprendre les mêmes réformes structurelles que les pays d'Asie du sud-est, qui avaient ainsi surmonté la grave crise de la fin des années 90.

Il a cité des réformes fiscales pour élargir la base de revenu des gouvernements, l'ouverture des marchés à la concurrence pour augmenter la productivité, et la construction d'infrastructures.

La zone euro est parvenue dans la douleur à boucler jeudi matin un plan anticrise censé assurer sa survie, qui passe par une forte réduction de la dette de la Grèce et la mobilisation de 1.000 milliards d'euros pour empêcher la contagion.

(©AFP / 27 octobre 2011 09h24)